Bienvenus dans la quatrième dimension

Publié le par Odile d'Aix

2 février 2008

Vendredi soir, j’ai été propulsée dans une autre dimension… Surpris

Si, si ! J’vous jure ! Un truc de ouf !Sarcastique

 

Mais attention : pas de martiens, ni de soucoupes volantes ! Nan, nan, nan !

Pour aller dans la quatrième dimension, il suffit juste de faire une soirée à Toulon avec mon chéri et ses deux potos…Clin d'oeil

 

Je vais commencer par le début et vous narrer mon top vendredi soir riche en événements …

 

Vendredi soir, nous sommes donc partis voir un match de rugby à Toulon avec les deux amis de mon chéri.

C’était une soirée « un match, et puis juste une bière, et après on rentre » … Ben voyons … J’aurais du me méfier devant ce genre d’annonce si rassurante … On est rentré à 6h du mat’ !!!!!!Horloge

 

Mais que s’est-il passé entre temps ?!?!?

Tout d’abord, le match de Rugby Toulon / Mont-de-Marsan…

Je suis restée bouche bée durant tout le match : les supporters n’ont pas un comportement rugbystique !!! En effet, ils sifflent, insultent et huent les joueurs adverses … MÊME pendant une transformation. MÊME PAS d’applaudissements à la fin d’une belle action de l’équipe adverse, et bien sur, des insultes directement adressées à l’arbitre, et tout particulièrement destinées à l’état de son arrière-train dans ses moments les plus intimes … Tire la langue

 

Bref, même si le match fut très bien mené techniquement, et bien nous avons même eu droit à des échanges de coups sur le terrain… incroyable !!!Surpris

 

A croire que la culture footballistique a laissé trop de traces dans la région… Ce n’est pas digne du rugby…

En tout cas, grand moment dans la tribune, lorsque Trevor Leota (équipe de Mont-de-Marsan, 1,75 m et 125 kg) est rentré sur la pelouse.

Imaginez un cube plein de muscle et une masse sacrément impressionnante… déjà qu’en temps normal les joueurs de rugby sont balèzes … Et ben là, c’était tous des petits joueurs à coté de cette montagne de muscles (et de gras, aussi, je pense !!!)  Rire

Tapez son nom sous Google Image et vous verrez la bête …

Au moment de son entrée, un toulonnais s’est écrié (attention, il faut ajouter l’accent pointu du sud) :

« Oh Peuchère ! Il a des mollets : on dirait des fesses !!! »RireRireRire

 

S’en est suivi par la suite une longue discussion avec son voisin sur le comment ils étaient nourris pour en arriver là … : la faute au confit de canard, très certainement !!!!Rire

 

A la fin du match, nous nous sommes rendus dans un pub pour fêter ça. Faut dire qu’à Toulon, y’a pas beaucoup d’endroits où faire la fête, mais nous avions parmi-nous un toulonnais qui savait où nous amener pour profiter.

 

Après quelques binouzes, les garçons on voulu bouger dans une boite genre « tu vas voir, c’est comme un bar, pas vraiment un boite, c’est un truc à voir une fois dans sa vie tellement c’est décalé »… Moi je voulais rentrer !

Une heure de route pour retourner à Aix, ça me paraissait bien suffisant…

Mais à force d’insister, j’ai fini par suivre en râlant quelque peu Agressif (ben quoi, j’ai le droit non ? Je vous rappelle que j’étais habillée pour aller voir un match de rugby, pas pour « sortir en ville » !!!) Mais vous me connaissez, hein, je râle jamais !… Embarrassé

Et là … la soirée à pris une toute autre tournure…

Le bar en question était tout simplement un bar miteux et crasseux, digne des films les plus glauques. Mais ce n’est pas tout … Confus

On a été accueilli par le patron (très sympa, mais follement gay, comme on dit dans le milieu …) après avoir claqué la bise au Toulonnais (qui est un pote du patron(ne) de ce lieu très "décalé"), nous sommes rentrés dans une petite salle, type boite de nuit des quais de Bordeaux, où 30 personnes papotaient en sirotant un verre et … en fumant… oui, oui,oui ! z’avez bien lu…Rire

 

Au milieu de ce petit monde, trônait comme des reines, Victoria et Blue Angel, les deux employé(e)s transsexuels de la boite, à la fois, D’J, serveuses et apprenties intermittentes du spectacle de ce bouge.

Ce repère gay, lesbien et transsexuel aurait pu être bien plus sympa s’il n’y avait pas eu de cafards aux chiottes, de peintures décrépies, de sièges ravagés par les âges… et j’en passe …Confus

Bref, une vraie réplique d’un cloaque de films d’aventure …

 

Peu après notre arrivée, le spectacle à commencé : c’était la soirée Cabaret.Réception

Au menu : costumes à paillettes et play-back sur des chansons mises en scène avec nos deux transsexuels pour faire le show.

C’était excellent et drôle ! Sourire

Bon, certes ce n’était pas au niveau de chez Michou, mais bon, ça y ressemblait (de loin avec des lunettes de soleil !)Chaud

 

J’ai été très décontenancée de me retrouver là … en fait, c’est le lieu en lui-même qui m’a choqué… car il ne faut pas oublier que l’endroit était tout de même miteux, crasseux, enfumé et vieillot au possible…Quant à Victoria et Blue Angel, c’est d’autant plus affreux pour elles d’évoluer là-dedans, car  tout est basé sur ce regard voyeur que le public pose sur ces deux femmes (hommes ?), un regard compatissant, ou lubrique, ou moqueur, ou dégoutté … tout dépend du client !Confus

 Mais en tout cas, rien dans ce regard-là qui les encourage à se sentir à l’aise  ni fières de ce qu’elles sont et de ce qu’elles font.

Bref, même si le spectacle était très sympa, moi, j’ai posé un regard de pitié sur ces deux personnes qui doivent sacrément être mal dans leur basket, non par parce qu’elles sont transsexuelles, (rien à voir) mais parce qu’elles font un métier qui fait d’elles des bêtes de foire. Et ça c’est triste… (Mais je suppose que je n’aurais pas posé le même regard si le bouge avait été moins glauque, je pense !)Tire la langue

 

J’ai réussi à mettre ce petit malaise de côté pour profiter du spectacle qu’elles avaient monté, et après on a papoté un moment ensemble. Et puis on a décollé à la fermeture.

 

Vous imaginez, moi, la bordelaise urbaine au possible, fane de chaussures à talons et de maquillage dans un bouge pareil ?????

On me l’aurait prédit que je n’y aurais pas cru !

 

Bref, quelle soirée ! C’était cocasse ! Et j’en garderais un bon souvenir tellement j’étais dans une autre dimension !!!

Mais une fois, ça suffit ! Rire

 

Ça, c’est le seul truc que j’ai réussi à trouver sur ce bar :

 

http://www.fiesta-online.fr/bn/pussycat83000/

 

Ça n’a pas l’air sur la vidéo, mais la boite est vraiment hum… comment dire…

Je n’ai pas de mot …

 

Mais à l’avenir je vais éviter :

- les soirées « juste une bière et on rentre après »,

- d’être la seule nénette car je finis toujours dans des endroits où je ne veux pas aller,

- d’espérer pouvoir aller faire le marché tranquillou le samedi matin quand je sors avec Laurent le Vendredi soir !

- d’être le Sam de la soirée parce qu’une heure de route à 6h du mat’ après une nuit sans un verre d’alcool, ce n’est pas vraiment drôle…

 

Et je demanderai à mes potes gay de nous emmener dans des boites dignes de ce nom quand on ira les voir, na !

 

Mon chéri, si tu lis ce post, sache qu’heureusement que le WE dernier tu m’as emmené dans un château grande classe !!!!! Ouaip, t’étais pas obliger de rééquilibrer la vie en m’emmenant dans cette boite défraichie !!! ça mérite bien un bon resto, ce que j'ai subi, non ?!? Clin d'oeil

 

Bon ben en fait, je n’en ai pas encore fini avec mon WE, mais comme ce post est long, je finirais de vous raconter plus tard !!!! Sourire

 

tchuuuusssss

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article