c'était les vacances! (suite)

Publié le par Odile d'Aix

25 septembre 2009

Bon, c’est pas tout mais j’ai pas fini de vous raconter mes vacances, moi !Sourire

 Ben oui, il m’est arrivé encore une aventure hors du commun, qui fait que ma vie est une successions de surprises et de rebondissements !Clin d'oeil

 

Tout commence au moi de mai dernier, lorsque j’ai contacté Elise pour lui soumettre l’idée de partir toutes les deux en vacances avec l’UCPA pour faire de la plongée sous-marine...

Ni une, ni deux, Elise a signé.

J’ai donc consulté le site de l’UCPA et nous nous sommes inscrites dans un centre proposant des plongées à la date que nous souhaitions avec notre niveau de plongée : ce qui veut dire en gros que nous n’avions pas le choix du lieu ! Ce fut donc une réservation pour une semaine à l’Ile du Levant (juste à coté de Porquerolles, dans le Var, à 2h de chez moi ).Chaud

 

Quelques semaines après cela, en discutant avec ma cop's Gégé , je lui annonce avec bonheur que je pars en VRAIES vacances avec  Elise. Elle a éclaté de rire lorsque elle a appris où j’allais…. Ben en fait, l’ile du Levant, c’est une île de nudistes … ouaip, tout le monde se ballade à poil, là-bas !!!!Surpris

 

Gloup’s … j’avais pas vu ce détail moi …Confus

Et puis, histoire d’en rajouter, il faut savoir que seul 10 % de l’île est accessible. Le reste est une zone Militaire occupée par un centre de tir d’essai … Gloup’s bis ….Confus

 

Les semaines ont passé et nous sommes enfin parties sur le chemin du Lavandou où nous attendait notre bateau pour une semaine de vacances. Avec Elise, on était bien curieuse de voir à quoi peut ressembler une zone où militaires et culs-nuls cohabitent !!!

A l’horizon, au bout d’une demi-heure de voyage, nous avons aperçu un bateau-radar militaire gris le long de la côte … Booooon, ça met l’ambiance, ça !!!!Surpris

Arrivé au port avec nos bagages et croulant sous le poids de nos affaires de plongée, nous avons pu admirer le paysage : mer bleu, colline, petites maisons accrochées aux rochers et … nos premières zigounettes à l’air ! Wouahou Tire la langue!!!

 

Nous avons été accueillis par nos 3 moniteurs UCPA (qui eux étaient habillés, OUF !)Sourire

Le centre est tout petit : 30 personnes maxi. Il est placé à coté du port : idéal pour prendre la mer ! Et d’une certaine façon, c’est aussi pas mal, vu que l’ensemble de l’ile est une colline : je vous raconte pas comment ça grimpe au-delà du centre UCPA !!!Confus

Nous avons appris durant le pot de bienvenue qu’il n’y avait pas d’électricité dehors le soir (donc déplacement à la lampe de poche partout sur l’ile dès la nuit tombée !), qu’il y a juste 3 voitures sur l’ile, pas d’eau potable, que certains endroits sont obligatoirement nudiste (genre la plage : inutile de vous préciser que je me suis contentée de la jetée bétonnée du port durant toute notre semaine de présence !!!Tire la langue), que les magasins sont nudistes aussi (et oui, l’épicier nous a reçus dans le plus simple appareil !). Pas de TV, pas de radio. Pas de boite de nuit. Juste un lecteur CD et des jeux de cartes. A la roots. Comme j’aime !Clin d'oeil

Inutile de vous dire que nous avons été coupés du monde durant une semaine ! Et ça fait un bien fou ! Inutile de préciser aussi que maintenant je suis une professionnelle du Uno que nous avons pratiqué chaque soir avec le groupe !Rire

 

Question plongée, nous avons été  gatées: le centre est situé au cœur d’une réserve naturelle. J’ai donc pu admirer pléthore de Mérous, de Barracudas, de Dorade, de Dentis, de Corbes, Rascasses (qu'Elise a voulu carresser : aïe, aïe, aïe !!! SurprisHeuresuement, nous avons stoppé sont geste avant qu'elle ne se fasse piquer !Confus)  

Donc, point de vu poiscailles, à raison de deux plongées par jour, on a été servi !

 

Bref, hormis le temps qui fut passablement couvert durant ce séjour, tout était parfait !

Cependant, à cause des pluies diluviennes durant une nuit, nous avons eu le bonheur d’écoper notre chambre : l’eau rentrait par les fissures des murs ! incroyable (et inadmissible de laisser des locaux dans cet état au prix où nous avons payé !!!)

Bon, heureusement, on s’en est aperçu avant que l’une de nous glisse dans la flaque et se pète le coccyx, mais bon : passer la serpillère à 23h, on a connu mieux comme activité !!!

 

Cependant, grace à ce séjour, ma vision de l’ile à changé : les culs-nuls sont en liberté et heureux de vivre leur vie sans les regards curieux du quidam, la vie y est simple, les paysages fantastiques.  J’aimerais y retourner pour revivre à nouveau ce sentiment de sérénité que j’ai pu ressentir durant cette semaine !

 

J’ai pris quelques photos pour vous ! (non, non, non ! il n’y a pas de nudistes dessus, pas la peine de rire bêtement !)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article