Le Mistral

Publié le par Odile d'Aix

13 novembre 2006

Ouaich, ouaich, ouaich, je sais je ne suis pas trés assidue à mon p'tit blogounet Marseillais, en ce moment ...
Il faut dire qu'actuellement, j'ai tendance à accumuler les photos de toute part, de façon à pouvoir traiter chaque thème de la vie Marseillaise ...
Donc, à la demande générale de ma copine Laeti, voici le post du jour !!!
 
Aujourd'hui, Mesdames z'et mesdames , je vous présente, le MISTRAL ....
(je vous conseille d'aller voir les photos qui s'y rapportent, c'est trés parlant !)
 
Alors, pour votre culture, le Mistral prend naissance en Russie, par là-haut où ça pèle grave. Il redescend par le couloir du Rhône, se charge d'air frais en caressant les ch'tites montagnes et nous arrive, puissant et glacial, avec de bonnes pointes à décullotter une nonne ... : sachant qu'une nonne ne porte pas de string léger et raffiné, ça vous laisse une idée de la puissance (et du courage) du Mistral !!
 
Or donc, les jours de Mistral, je vous conseille :
1 - d'éviter d'étendre votre linge sur le balcon, au risque de retapisser le jardin de la voisine avec vos culottes et chaussettes ...
2 - de vérifier que vos volets sont bien accrochés, afin d'éviter de les retrouver explosés lors de votre retour de ballade...
3- de vérifier aussi que les fenêtres sont bien fermées ... Elles qu'elles ne vont pas s'ouvrir violemment à la première bourrasque alors que vous êtes top détendue en train de fumer une clope avachie dans le canap' : crise cardiaque assurée ...
4 - de maintenir fermement votre portière de voiture, afin d'éviter, comme qui dirait, un léger froissement de l'aile avant ...
 
Je vous vois d'ors et déjà sourire à ces exemples qui sentent le vécu, mais je vous rassure, je n'ai pas (encore) fissuré mes volets ou retravaillé la carosserie de Titine ! ... Par contre, pour le reste ... 
 
Donc, voilà, le mistral, c'est un peu comme une bonne vieille tempête de bord d'Atlantique, avec la poussière et les papiers qui volent, les poubelles qui se balladent ...
Mais la différence avec nos bonnes vieilles tempêtes, c'est que le Marseillais n'est point éffarouché, et que malgré tout, il ne reste pas tapi chez lui !!! Non, non, non ! Au contraire !!!
Il y a autant de monde dans les rues que par beau temps... Bon, OK, ils sont tous frigorifiés, avec leurs bottes en peau de Mamouth, et leurs anoraks polaires capable de maintenir au chaud un Inuit en plein hiver ...
 
Mais le plus drôle à voir par temps de mistral, se déroule sur le bord de mer : et oui !!! Vous l'avez deviné !!!! J'ai retrouvé la famille complète de Brice de Nice !!!
Ce n'est pas une légende !!! Les surfers de la méditérranée existent pour de vrai !!!
C'est trop drôle à voir : imaginez la mer démontée par des vagues de houle (donc pas du tout ordonnées, sans rouleau correct, bref, un vague bouillon d'écume)
Dessus, vous y mettez 30 gars avec leur long-board, et là, patiamment, vous décomptez le nombre de vagues qu'ils ont réussi à faire (façon de parler, je devrais dire : "le nombre de vagues assez puissantes pour les porter plus de 10 secondes ...")
Bref, le spectacle est assuré !!!
En plus sérieux, il y a aussi les véliplanchistes à observer, et là, par contre, ce ne sont pas des Toons :
Figures, vitesse et contre-sauts sont assez impressionnant ! Sans parler des Kite-surf qui s'en donnent à coeur joie !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article