le temps qui passe

Publié le par Odile d'Aix

2 décembre 2008

Bon, je vais aborder un sujet épineux qui me vaudra peut-être un grand nombre de réactions.

Ce n’est pas pour rien que je me suis exilée dans le sud-est : au moins vous ne pourrez pas venir de suite me tirer les oreilles !Tire la langue

 

Je fais partie de cette génération de femme trentenaire ayant fait des études pendant longtemps et occupant un poste « à responsabilité ». Quoique dans mon cas, c’est assez limité, mais d’autres de mes consœurs assument des postes lourds.

Bref, nous avons toutes franchi la barre des 30 piges avec succès.Réception

 

Cependant, je constate que beaucoup d’entre nous (je sais que certaines se reconnaitront forcément, mais que voulez-vous, le sujet me fait cogiter alors je m’exprime !) vivent de plus en plus mal le temps qui avance et le fait qu’elles ne soient pas encore maman et/ ou en couple.

Bref, à plus de 30 ans, célibataires (ou en couple depuis peu), et sans enfants.

Et là, le monde s’écroule pour beaucoup d’entre elles…Parapluie

 

Mais pourquoi ???

 

Du fin fond de mes années célibat (et Dieu sait si j’ai eu ma dose, moi aussi !!!Rire) jamais je ne me suis demandée ce qu’aller être ma vie sans enfants !

Bon OK, c’est dommage, mais c’est quand même pas la fin du monde de ne pas enfanter avant 30 piges, non !?!Surpris

Je comprends que le désir maternel, l’instinct animal ou encore l’horloge biologique soit un déclencheur de tout cela … Mais au fond, est-ce vraiment un instinct ou bien est-ce plutôt … la pression sociale de notre entourage que nous vivons chaque jour du haut de nos talons hauts ?Agressif

Ben oui, à 30 ans, on nous serine de toute part qu’il faudrait que nous ayons un Jules et des mouflets !

 

Pour illustrer cette pression sociale constante, je prends des exemples à la pelle qui me sont arrivés personnellement en moins d’un an :

 

1-     La banquière qui m’a rétorqué, lorsque j’ai réalisé que je ne pouvais pas emprunter une somme rondelette pour acheter un appart’ : « mais ‘faut vous trouver un Jules, mademoiselle, sinon vous ne pourrez jamais acheter ! »

(ben oui, c'est vrai je m'étais pas rendue compte que j'étais célib' dis-donc ... au fait, t'as pas un fiston, Mme ma Banquière? Comme ça, je fais couple-double : le mec et le prêtqui va avec !!!)

 

2-     La secrétaire médicale du vétérinaire, au moment de payer, qui, voyant au loin mon Homme-Chéri tenant la boite à chat, de me répliquer « ben vous il ne vous reste que le bébé à faire, maintenant ! »

(Et le scénic, aussi ? le chien ? l'emprunt pour la maison ???)

 

3-     Ma maman, « Ne te presse surtout pas pour avoir un bébé, ma chérie » sous-entendant « mais qu’est-ce que t’attends pour arriver à trouver le bon ! » (je précise que ça, c’était avant de rencontrer mon Homme-Chéri ! Depuis, elle se tait, ce qui sous entend cette fois-ci « j’espère que c’est le bon, j’espère que c’est le bon ! »)

(no comment)

 

4-     Le patron qui, lorsque je lui annonce que j’arrête de fumer, s’écrie « Quoi ?!? T’es enceinte ??? »

(t'as le stress que je tombe enceinte, hein ?!?)

 

5-     La Gynéco qui, quand je lui dis que j’ai 30 ans, me rappelle qu’il ne faut pas trainer et que le temps m’est compté

(ah bon ? sans dec’ ! je m’en étais pas rendu compte, dis-donc ! Heureusement que t’es là pour m’en remettre une couche, hein ?!?)

 

6-     Les copines (et moi compris !!!) qui réagissent au quart de tour si on a le malheur de dire qu’on ne fume plus, qu’on a mal au ventre, qu’on ne boit pas d’alcool, qu’on a des nausées, qu’on a envie de fraises … et j’en passe !

(comme quoi, moi aussi, j'entretiens ce système de compétition reproductive !)

 

Bref, il est vrai que chaque jour, les femmes subissent une pression constante de la population quant à leur position sociale...

Alors, oui, je comprends la panique de certaines qui se lèvent un matin en se disant que leur vie est naze et qu’elles n’y arriveront jamais.

Je comprends aussi la détresse de celles qui sont en couple et n’arrivent pas à avoir d’enfants.

 

Mais merde ! Est-ce une raison pour se rendre la vie moche ?!?Agressif

Oui c’est sur, ce n’est pas forcément comme ça qu’on a été éduquée : on aurait du se marier à 26 ans et avoir le premier avant 28 ans.

Et ben c’est raté, les filles !!!Surpris

 

Va falloir qu’on se fasse une raison : la vie vaut d’être vécue malgré tout ! Et en plus, cette vie « non conforme » peut-être très agréable ! Si ! si !Rire

Oui, forcément y’aura des inconvénients mais mince !!! N’oublions pas les avantages !Cadeau

 

D’ailleurs, je reste persuadée que des hommes et des femmes seuls et sans enfants, il y en a de plus en plus. Et que la conformité est loin d’être celle qu’on nous a martelée depuis toute petite.

 

Alors arrêtez les copines de vous foutre en l’air vos belles années qui sont uniques !!!Réception

 

Vous êtes seule ??? VOYAGEZ, BOUGEZ,  : vous êtes libres de mener votre vie à votre guise !!! (Et surtout ne restez pas maquée avec un boulet trop longtemps pour éviter la solitude !)Île déserte

 

Vous n’arrivez pas à faire des mouflets avec votre chéri ??? DEPENSEZ VOS THUNES TANT QUE VOUS POUVEZ (ce n’est pas avec un minot qu’on le fait !)Argent

 

Vous avez un chéri mais vous êtes loin du stade « famille, maison, scénic » malgré vos 30 ans ? FAITES L’AMOUR, VOYAGEZ, BOUGEZ ET DEPENSEZ VOS THUNES TANT QUE VOUS POUVEZ !!!!Coeur rouge

 

Et vous, qui êtes mariées avec des enfants : que diriez-vous à mes copines célibattantes, hein ?Clin d'oeil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article