Ce que j'attends de ce grand changement ...

Publié le par Odile d'Aix

25 août 2006

Ce n'est pas anodin de changer de travail, de ville, de région ... De quitter sa famille, ses vieux potes ...
 
Meuh non ! Je ne cherche pas à fuir les RG, et je ne suis pas sur la liste noire des terroristes internationaux !
 
Disons que la dernière année que je viens de passer m'a aidé à avancer seule et à faire le point sur ce que je désirais dans la vie, à savoir :
 
  • un boulot valorisant, avec des responsabilités, une équipe à gérer, dans le milieu des travaux et si possible avec de la géologie,
  • être ingénieur avant 30 ans
  • le tout bien payé, évidemment,
  • habiter une ville où brille le soleil, à proximité de la mer, festive et où je me sentirais à l'aise comme si j'y avais été toute ma vie,
  • avoir un nouvel appart' à décorer(avec vue sur mer, si possible mais ça je verrais dans qq jours lors de mes recherches !),
  • des nouvelles rues à intégrer, des nouvelles bonnes adresses à découvrir,
  • croiser de nouvelles têtes, de nouveaux potes de pétanque-Ricard,
  • apprendre de nouvelles expressions à la cons,
  • et découvrir une nouvelle façon d'appréhender la vie.

Et quoi de mieux que de déménager pour trouver tout ça ?

Et c'est là que je suis tombée raide dingue de Marseille, raide dingue de ses petits coins cachés, de ses vieilles rues, de ces gens qui parlent forts et qui font du bruit, de cette manière de vivre au ralenti en profitant de chaque secondes, de ce soleil si fort avec cette chaleur si lourde, de ce vent qui décoiffe continuellement, et bien sur, de la mer qui fait partie de la vie de chacun !

Je vais la croiser le matin sur la route du boulot, je pourrais la contempler de la fenêtre de mon futur bureau , le soir en rentrant chez moi , et peut-etre même de mon balcon !

Et ça, ça n'a pas de prix !!! C'est du luxe !!!

Bref, je n'attends que bonheur et joie de vivre là-bas!

Même si je sais que je vais aussi apprendre à flirter avec la solitude, parfois ... au moins le temps de trouver quelques potes pour faire des virées !

Je me doute que ce ne sera pas toujours rose, on n'est pas chez Barbie Land, mais bon, il vaut mieux avoir un coup de blues à Marseille que le même à Paris (hein, Annick ?  t'inquiète t'es à 3h du soleil, ma poule !!!!)

 Voilà mes attentes, voilà mes rêves de mieux, voilà ce que je vivrais d'ici quelques jours !

 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article